Climat, un débat dévoyé ? by Pascal Acot

By Pascal Acot

Entre les « climato-sceptiques » et les tenants du réchauffement appartenant au Groupe foreign d’Experts sur le Changement Climatique (GIEC), le public s’interroge : est-il attainable de trancher avec certitude ? Et quelle est l. a. half des activités humaines dans le réchauffement annoncé ? En s’interrogeant sur les stipulations qui devraient présider à un débat informé, et en dénonçant sans concession les Tartuffes politiciens du climat, l’auteur questionne une idée hérétique en apparence : l’issue du débat est-elle si importante que l’on veut nous le faire croire ? Les changements climatiques brutaux, quels qu’ils soient, n’ont-ils pas tous des effets identiques sur les populations les plus fragiles dans les will pay les plus pauvres ? Si c’était le cas, une mutation énergétique sans précédent s’imposerait plus que jamais : le passage des assets fossiles vers des assets renouvelables. 
La query du développement des will pay les moins avancés se poserait aussi de manière nouvelle : éviter de commettre les mêmes « erreurs » que les will pay industrialisés est une nécessité majeure et pas seulement en matière climatique. De même qu’il est pressing pour l’avenir de los angeles planète de mettre un terme au pillage du tiers-monde. Et de combattre le caractère meurtrier de l. a. mondialisation.

Show description

Read or Download Climat, un débat dévoyé ? PDF

Best french_1 books

Les troubles du sommeil

Ce livre fait le element sur les différents issues : insomnie, hypersomnie, issues du rythme circadien, parasomnie, après avoir rappelé en détail les features neurobiologiques et physiologiques du sommeil general chez l'enfant,l'adulte et le sujet âgé et exposé les différentes méthode d'exploration. Enfin, le dernier chapitre fait le lien entre les problems du sommeil et les différentes spécialités médicales : neurologie, cardiologie, pneumologie, pédiatrie, psychiatrie, infectiologie, ORL, rhumatologie, immunologie.

Additional resources for Climat, un débat dévoyé ?

Example text

C’est comme Arnold Schwarzenegger, gouverneur de Californie. Les anciens culturistes autrichiens ont eux aussi leurs délicatesses, et le droit d’interdire la production et la vente de foie gras en Californie à partir de 2012. Une double faiblesse entache la démarche du WWF en matière de mesure de l’empreinte écologique des êtres humains. En premier lieu, celle-ci est décrite comme « une mesure de la pression qu’exerce l’homme sur la nature ». Or nous avons vu que « l’homme » est un concept universel et abstrait.

Pendant cette période, la part du fret ferroviaire et fluvial a diminué par rapport au volume total. Ce n’est pas étonnant lorsqu’on sait que la SNCF met en danger son activité fret ferroviaire à travers ses filiales de transports routiers, Geodis-Calberson et Geodis Bourgey-Montreuil – le tout sous prétexte de « multimodalité ». En Europe, les émissions de GES provenant du transport (à l’exclusion de l’aviation internationale et du transport maritime) ont augmenté de 28 % entre 1990 et 2007. Comment s’étonner, dans ces conditions, que – dans leurs actes – les gens se désintéressent de la question du réchauffement climatique parce qu’ils ont le sentiment, hélas !

Noter que James Lovelock, le père de Gaïa, s’est prononcé pour la réduction de la population mondiale à 500 millions d’individus. Tout cela, une fois de plus, n’éclaire pas le débat sur le changement climatique : avec l’écocentrisme, nous sommes en présence d’une inversion inutile et intellectuellement ruineuse puisqu’elle dissout la spécificité humaine dans une nébuleuse biosphérale où l’on ne distingue plus très bien les êtres humains des autres formes de vie et plus généralement des autres êtres naturels.

Download PDF sample

Rated 4.32 of 5 – based on 20 votes